Action-clé 1 : mobilité des individus à des fins d’éducation et de formation

L’action clé n° 1 soutient la mobilité dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse et vise à procurer aux participants et aux organisations concernées des avantages durables. L’Agence exécutive «Éducation, audiovisuel et culture» (EACEA) est chargée de la sélection de projets dans le contexte des:

Ces deux actions sont incluses dans l’appel à propositions général et détaillées dans le guide du programme Erasmus+. Les autres actions de l’AC 1 sont gérées au niveau décentralisé par les agences nationales. Les candidatures relevant de cette action ne peuvent émaner d’étudiants, de membres du personnel ou de volontaires agissant à titre individuel. Les personnes désireuses de prendre part à une activité devront se mettre en contact avec l’une des organisations bénéficiant du soutien du programme Erasmus+.  Pour de plus amples informations concernant les bourses d’études ,consultez ce lien: https://eacea.ec.europa.eu/erasmus-plus/actions/key-action-1-learning-mobility-individuals/joint-master-degrees/scholarships_en

La Mobilité Internationale de crédits: se définit comme une période limitée d’études ou de stage à l’étranger (dans le cadre d’études en cours dans l’établissement d’origine)pour laquelle des crédits sont obtenus. Après la phase de mobilité, les étudiants rentrent dans leur établissement d’origine pour y achever leurs études.

 

Mobilité des étudiants

Les étudiants des pays participants au programme et pays partenaires (comme l’Algérie) peuvent participer à partir de leur deuxième année d’études.

Un stage Erasmus+ est envisageable dès la première année dans le supérieur et au-delà du diplôme.

Certains étudiants peuvent bénéficier  d’une bourse finançant le voyage et la vie sur place. Les étudiants ayant des besoins spécifiques peuvent recevoir un financement supplémentaire, de même que les étudiants issus de milieux défavorisés ou de zones rurales et reculées. Les étudiants sont dispensés de frais de scolarité dans l’établissement d’accueil.

Avant leur départ, les étudiants reçoivent un accord d’apprentissage ou un contrat pédagogique  définissant leur programme d’études ou leur stage. Ils reçoivent aussi une Charte de l’étudiant établissant leurs droits et devoirs.

A la fin du séjour, l’établissement d’accueil doit confirmer que le programme a bien été suivi.

L’établissement d’origine situé dans un pays participant au programme doit accorder une reconnaissance intégrale aux activités suivis, de préférence en recourant au Système européen de transfert et d’accumulation de crédits(ECTS).Il enregistrera également la  période de mobilité dans le Supplément au diplôme.

La mobilité de crédits des étudiants Erasmus+ comprend désormais une composante internationale couvrant la mobilité des étudiants et du personnel vers et depuis les pays partenaires(comme l’Algérie) du monde entier, à tous les niveaux de l’enseignement supérieur.

Les étudiants sont invités à s’adresser au service international de leur établissement (vice rectorat chargé des relations extérieures),pur obtenir plus d’information,