Slimane BOUKRAA

Étudiant Erasmus Mundus
Slimane BOUKRAA

Slimane BOUKRAA

Étudiant Erasmus Mundus

Slimane BOUKRAA, étudiant Erasmus Mundus pendant 10 mois à Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège) en Belgique

Slimane BOUKRAA, 30 ans. Je suis parti à Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège) dans le cadre du programme Erasmus Mundus(Averroès) pour l’année  2009-2010. Cela faisait partie du cursus et de la Convention étrangère en sciences agronomiques et ingénierie biologique entre monEcole Nationale Supérieure Agronomique (ex-INA El-Harrach)et mon université d’accueil, Université de Liège.

Les motivations de mon choix de mobilité étaient en particulier pour approfondir et perfectionner mes connaissances agronomiques acquises durant mon cursus universitaire en Algérie. C’était également l’occasion d’avoir une expérience et formation européenne dans ce domaine très avancé en Europe. Une autre raisonmoins directement académique était l’amélioration de mon français qui à l’époque était très faible.

Comment as-tu appris l’existence des opportunités de mobilité Erasmus Mundus pour les étudiants algériens ?

C’était par une simple affiche accrochée sur un tableau d’affichage au sein de mon institution d’origine, l’ENSA. Cependant, internet a pris le relais pour décortiquer l’information et avoir plus de détails sur ce magnifique projet de mobilité.

Pourquoi être parti en Erasmus à Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège)?

Le choix de Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège) pour réaliser mon échange est en particulier la bonne image de la Faculté de Gembloux au sein de mon université d’origine. La Faculté de Gembloux est considérée comme référence dans le domaine des sciences agronomiques et beaucoup de ses professeurs sont de renommé internationale. D’autre part, le contact que j’ai eu avec Professeur Eric Haubruge, actuel Premier Vice-Recteur de l’Université de Liège (qui est devenu par la suite mon promoteur de projet de fin d’étude) dans le cadre d’un congrès sur l’entomologie organisé à l’ENSAen 2006 a également joué.

J’ai également choisil’Université de Liège (ULg) pour l’ambiance internationale, vue que ULg reçoit chaque année des étudiants de près de 50 nationalités.

Quelles ont été tes démarches une fois que tu as été sélectionné?

Une fois que la bonne nouvelle de ma sélection m’a été communiquée, un parcours marathonien de démarches administratives a commencé. Cependant, tout était très bien indiqué et orienté par les coordinateurs du projet Erasmus Mundus. Les démarches académiques d’inscription dans mon université d’accueil étaient fluide et rapide, les démarches administratives et celles de l’obtention du visa étaient assez longues.

Comment as-tu trouvé ton logement une fois à Gembloux (ULG) ?

C’était grâce au service social de la faculté de Gembloux Agro-Bio Tech que j’ai obtenu un logement. Ce service propose des chambres en location au sein du campus universitaire, et communiqueégalement une liste détaillée de tous les particuliers en ville qui mettent des chambres (kot) / studios en location pour les étudiants. Quel que soit  la formule choisie, on trouve toujours le logement souhaité. Le logement en ville est souvent proposé avec une des pièces communes (cuisine, séjour…etc.) à partager avec d’autres étudiants. Ce qu’est une belle occasion d’échanger les plats et de découvrir les traditions des autres étudiants internationaux.

Comment se sont déroulés tes premiers jours à Gembloux (ULg) ?

Les premiers jours à Gembloux étaient des moments de découverte de la ville et de rencontrer avec d’autres étudiants internationaux. L’accueil chaleureux était assuré par la coordinatrice de projet au sein de Gembloux, Mme Claire Lambert, en collaboration avec d’autres associations des étudiants dont je suis devenu membre par la suite.

Comment s’est déroulée ton intégration sur place ?

Le contact entre les étudiants de toutes nationalités confondues d’une part, et la population locale de l’autre part, était tellement aisé et rapide que l’intégration se fait d’une manière spontanée et sans aucun protocole. J’ajouterais à cela que mon intégration dans des associations estudiantines et sportives telles que le Cercle International des étudiants (CIE), l’Association générale des étudiants (AG) et l’Association sportive de Gembloux (ASAG) m’ont beaucoup facilité les contacts et les rencontres. En fin, les différentes activités et manifestations culturelles ont joué un grand rôle dont « le Tour du monde gastronomique ». Ce dernier avait pour but de découvrir et de faire découvrir la gastronomie traditionnelle de chaque nationalité aux autres étudiants, au personnel de la faculté ainsi que àla population locale. C’était pour moi une belle occasion d’honorer ma région du M’Zab (Ghardaïa) par ses plats traditionnels et faire découvrir le thé à la menthe fraiche à tout le monde.

Comment se sont déroulés tes cours en Belgique ?

Que ce soit les cours, travaux pratiques ou bien les sorties pédagogiques, ils se sont très bien déroulés. Je dois remercier très sincèrement mes professeurs pour la qualité de leur enseignement et les supports de leurs cours.

Qu’as-tu pensé de la ville de Gembloux (ULg)?

A part le dynamisme assuré par les étudiants durant toute l’année universitaire et les seules deux activités assurées par la commune de Gembloux, le marché de Noël et la braderie, la ville de Gembloux est très calme voir un peu trop ! Cependant, c’est un lieu extraordinaire pour se concentrer pour ses études et ses recherches.

Comment se passe la vie étudiante à Gembloux (ULg) ?

Il y a avait une harmonie parfaite entre les études/la formation et la vie estudiantine à Gembloux. Ce qui est sûr, l’ambiance gembloutoise assurée par les étudiants est unique. Bien que la ville soit souvent très calme, un étudiant bien intégré ne s’ennuie jamais. Il y a tellement d’activités, soirées et sorties proposées par les étudiants que l’agenda est souvent pleine.

As-tu voyagé pendant ton séjour Erasmus Mundus en Belgique?

Une fois arrivé en Belgique et après avoir rencontré de personnes intéressantes, c’est très difficile de rester immobile sans tenter de découvrir ce magnifique pays et de faire des nouvelles connaissances. Bien que ce pays de point de vue superficiesoit petit, j’ai eu la chance de voyager et de découvrir des richessesnaturelles (Ardennes), architecturales (Bruges) et culturelles (Bruxelles) extraordinaire. En parallèle, c’est difficile de résister devant les voyages hors-Belgique surtout avec la libre circulation dans l’espace Schengen. J’ai également profité avec des amis étudiants pour visiter quelques pays comme les Pays-Bas, l’Allemagne, le Luxembourg et la France.

Quel était ton niveau de langue à la fin du séjour ?

Mission accomplie pour la langue française, qui était l’un des objectif hors-académiques de ma mobilité. En parallèle, j’ai beaucoup amélioré mon niveau d’anglais, grâce au contact avec les étudiants internationaux non francophones. En plus de ces deux langues, j’ai appris quelques mots d’espagnol par mes amis venus des pays de l’Amérique latine et également quelques mots de la langue chinoise dont j’ai toujours admiré la civilisation et la culture.

Quel était ton budget pour ton séjour en Belgique ?

Mon budget était plus ou moins variable entre 6000-7500 €

Mon budget se découpait comme suit :

Le logement:200-300 € / mois

Le transport:En fonction des déplacements et voyages  (moyenne 50-70 €/mois)

Salle de sport:30 € /an (Association Sportive de Gembloux)

Nourriture:150-200 € / mois

Frais de dossier de l’université:Prise en charge par le programme Erasmus Mundus

Les sorties:En fonction des programmes, des destinations et moyens de transport (moyenne (300-600 € /an)

Quelle serait ta conclusion sur ton Erasmus en Belgique ?

C’est très difficile de résumerune expérience très riche, très intense et fructueuse dans quelques lignes. Ma mobilité Erasmus Mundus était positive à tous les niveaux et j’ai largement dépassé mes attentes et espérances. Il y avait tellement des belles surprises et des belles rencontres au milieu de mon chemin que je n’avais pas programmés ou mis dans mes objectifs de départ. En plus de la formation de qualité que j’ai reçue, je garde de très bons souvenirs avec toutes les formidables personnes (étudiants, professeurs, personnels voir même commerçants et voisins) avec quij’ai croisémon chemindans ce magnifique pays qui est la Belgique.

Qu’est-ce que cette expériencea changé dans ta vie personnelle et  professionnelle ?

Tout simplement il y a un avant et un après Erasmus dans ma vie. En ce qui concerne le côté personnel, qui est plus difficile à chiffrer, je peux dire que d’ouvrir l’esprit à l’autre, faire des belles rencontres quelques soit l’origine, la religion, la couleur de la personne, était un grand acquis pour moi. D’ailleurs, je reste en contact avec la majorité des connaissances que j’ai eu la chance de faire en Belgique et j’ai même invité sept amis (de cinq nationalités différentes) à mon mariage en Algérie.

Pour ce qui est du plan professionnel, mes résultats durant le programme Erasmus Mundus m’ont offert l’accès à une thèse de doctorat au sein du même laboratoire d’accueil (Unité d’Entomologie Fonctionnelle et évolutive) financé par la Wallonie-Bruxelles International. Tout comme ma formation durant mon séjour de mobilité Erasmus Mundus, mes recherches doctorales sur les moustiques et les maladies vectorielles nous ont permis d’obtenir des bons résultats et découvertes sur le plan scientifique. Ces derniers m’ont permis également d’être invité à donner des conférences dans différentes manifestations scientifiques et de vulgarisation, et d’etre interviewé à plusieurs reprise par la presse écrite et audio-visuelle à l’étranger.

Quel serait votre conseil  aux étudiants algériens par rapport à l’expérience Erasmus Mundus?

Mon conseil à tous les étudiants et mes chers compatriotes algériens est de ne pas rater cette belle occasion et opportunité si jamais vous répondez aux critères de ce programme. Je recommande très vivement ce programme de mobilité. Peu importe le pays d’accueil, peu importe vos objectifs de départ soyez certains que vous allez obtenir plus que vos espérances de départ (Formation/Echanges/Rencontres). Mes conseils à titre très personnel sont: partez en tant qu’ ‘ambassadeurs’ de notre pays l’Algérie, faites promouvoir nos richesses et principes, se former bien comme il se doit, profitez bien de la vie en harmonie avec les valeurs et le respect des personnes que vous rencontrerez. En fin, l’Algérie et tous ses étudiants qui n’ont pas eu la chance de vivre cette occasion vous attendent pour partagerle savoir et l’expérience reçus durant cette magnifique expérience.